Tous manipulés par la musique

 

La musique à des influences sur notre corps peut-elle nous manipuler ou nous influencer sur notre consommation ?

La consommation influée ?

Devrions-nous  davantage nous méfier de la musique qui est diffusée lorsque nous entrons dans un magasin ou dans un restaurant ? Cette musique pourrait avoir une influence non négligeable sur ce que nous consommons et donc sur le montant de la facture à l'arrivée. Plusieurs études le montrent.

Des chercheurs ont montré que si l’on diffusait de la musique classique dans une boutique de vin, le montant des achats des clients était multiplié par deux et demi. On pourrait penser que c’est le nombre de bouteilles achetées qui augmentent mais non c’est la qualité.

La musique classique pousse les clients à acheter des vins plus prestigieux. Tout cela est inconscient et psychologique, car le cerveau entend la musique classique et relie cela à des mots comme culture, raffinement, prestiges châteaux. Donc inconsciemment  les personnes vont se diriger vers des noms de châteaux prestigieux donc choisir des vins plus raffinés.

Des chercheurs ont montré que si on diffusait dans les rayons une musique folklorique française les clients choisissent des vins de nos terroirs. Le plus étonnant est que dans cette étude,les clients ont prétendu que la musique n’avait aucune influence sur leur choix.

Le tempo est important ?

Le tempoest la vitesse d’un morceau ou plus exactement la vitesse de la pulsation, ce battement régulier sert pour construire une rythmique.

Dans un restaurant, une étude a comparé le comportement de clients exposés à un même morceau de musique de jazz joué à des vitessesdifférentes. Ils ont constaté, que le comportement des clients exposés changé  selon le tempo. En effet les clients exposés à un tempo de 70 battements par minute restaientplus longtemps à table, consommaient plus de boissons et commandaient plus de desserts et de cafés que ceux exposés au même morceau joué à un tempo plus rapide (92 battement par minute).

Une autre étude démontre que les personnes à qui l’on propose de changer le tempo des musiques à leur convenance, mettent le tempo à 70bat/min (qui est la fréquence normale des battements cardiaques) car cela leur procure un sentiment de sécurité et de bien-être.

 

Le volume sonore

Dans des bars, des études ont étéréalisées pour un même style de musique. Les clients soumis à un volume sonore de 88 décibels commandent davantage de verresenviron 28% de plus que ceux attablés dans une ambiance à 72 décibels.

On pourrait supposer que moins on parvient à s’entendre plus on s’occupe en buvant mais des chercheurs ont avancé une hypothèse un peu plus biologique. Selon eux le volume sonore créerait un état d'excitation de l'organisme, qui aurait besoin de s'alimenter et de se désaltérer davantage. Mais cette hypothèse reste à élucider.

 

Dans notre société de consommation, nous pouvons être manipulés par la musique pour nous « forcer » à consommer.